Inscrivez-vous à notre newsletter :

Bruxelles ma belle / 40 ans ciné en atelier 28 mars 2017 - 28 mars 2017

Je suis votre voisin


40 ANS DE CINEMA EN ATELIER

Loin d’être réductible à un certain nombre de noms-phare et de longs-métrages de fiction, le cinéma belge est un lieu de création « dispersé, dissipé, qui ne doute de rien mais ose tout » selon les mots du critique et historien du cinéma Patrick Leboutte. Cette singularité trouve notamment ses origines dans ce que le producteur Jean-Claude Batz a un jour rêvé et mis en place : « de petites communautés naturelles et autonomes mues par un projet commun, rassemblées par des affinités électives, organisées en structure légères, appuyées sur des infrastructures de production et de diffusion soutenues par l’aide publique, des communautés artisanales ouvertes et accueillantes au monde extérieur, dont la taille, petite, assurerait la vitalité, le dynamisme, la souplesse ». En un mot, les ateliers.

Conçu au départ dans un esprit libertaire et associatif post-1968 refusant la dynamique lucrative du cinéma commercial, ce dispositif d’ateliers est vite devenu un terrain indispensable de création, spécifique à la production en Fédération Wallonie-Bruxelles, voire même unique du point de vue européen. Garants d’une diversité filmique essentielle, les 13 ateliers soutenus aujourd’hui par le Centre du Cinéma continuent à s’inscrire dans une tradition qui fait d’eux des espaces de liberté, d’expérimentation et d’innovation cinématographiques.

Leur mission commune - aider le développement, la production et la diffusion des film d’auteurs en Belgique francophone– s’organise selon trois types d’accompagnement : les ateliers créés directement au sein des écoles de cinéma (INSAS, IAD, La Cambre ou A.P.A.C.H), ceux d’accueil (CBA et WIP), chargés de coproduire des projets de films documentaires, et les ateliers de production (AJC !, Camera-etc, CVB, Dérives, Graphoui, Gsara et Zorobabel), ouverts autant aux projets de films du réel, d’animation, expérimentaux que de fiction, chacun affichant une identité propre et forte.

Plus de 40 ans après leur lancement, il est temps de mesurer l’importance des ateliers dans le paysage audiovisuel belge en revisitant leurs histoires de production, et de (re)découvrir les pépites dont ils ont permis la création. Des films inscrits dans leurs temps, souvent politiques, marqués par des thématiques sociales fortes et une joyeuse audace cinématographique. S’il est une ligne de force commune aux ateliers, c’est sûrement cette faculté à être des lieux d’accueil et d’accompagnement pour des auteurs attentifs aux évolutions du monde, sans limitation de formes et d’approches, qui justement font la richesse du cinéma.

Le projet 40 ans de cinéma en atelier est une initiative de l’association des ateliers d’accueil, d’école et de production de la FWB – aaapa. Il comprend deux volets : une publication en ligne et une programmation à la Cinematek.

Programmation : Pauline David et Muriel Andrin, assistées de Laure Bioules, Cannelle Grosse, Ferdinand Bouillard, Kévin Giraud-Yancy (comité de sélection).

Partenaires

Un projet à l’initiative de l’AAAPA

<p><a href="http://www.aaapa.be/" class='spip_out' rel='external'>http://www.aaapa.be/</a></p>

en collaboration avec la Cinematek

<p><a href="http://www.cinematek.be/" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>www.cinematek.be</a></p>

28 mars 2017, 19h00

La ville de Bruxelles est le personnage principal de cette séance : décor expressif et évocateur dans la comédie burlesque Deux ramoneurs chez une cantatrice, elle est aussi le point de rencontre des personnages de Je suis votre voisin, documentaire tourné à Ixelles, et le point de départ du voyage malicieux proposé D’une rue à l’autre par des jeunes de Bruxelles, Tunis et Dakar...Trois films qui posent des regards amusés sur la ville et sur le rapport étroit que nous entretenons avec celle-ci.

Cette séance est introduite par Aline Moens ( Atelier Graphoui ) et les réalisateurs des films présentés ( sous réserve )

  • Je suis votre voisin

    Karine de Villers et Thomas de Thier habitent une petite rue au cœur de Bruxelles, dans le quartier d’Ixelles. Ils ont filmé leurs voisins sur le seuil de leur maison en les interrogeant sur la rue et la vie. Cette galerie de portraits, réalisée de (...)
  • D’une rue à l’autre

    Aline Moens, Belgique, 2000
    Des jeunes parcourent leur ville. D’une rue à l’autre, c’est une autre vie. Les enfants des villes prennent la parole, le cinéma et s’approprient le tout en des jeux et des réflexions sur leur ville et sur leur quartier. Tu suis quelqu’un dans la ville (...)
  • Deux ramoneurs chez une cantatrice

    Michel Cauléa, Belgique, 1994
    Deux ramoneurs maladroits sont chargés de nettoyer la cheminée d’une cantatrice déterminée en pleine répétition. Un film de fiction burlesque sur les toits et au coeur de la ville de Bruxelles. Un film réalisé au sein de l’atelier (...)
Projection : Mixte
28 mars 2017, 21h00

Un chauffeur de taxi iranien nous guide dans un voyage au coeur de Bruxelles. Our City est un collage subjectif qui révèle à l’écran un espace urbain et humain à l’identité complexe et aux communautés multiples. Un portrait kaléidoscopique de la capitale précédé par le poétique film d’animation Train Train Medina, dans lequel le réalisateur sénégalais Mohamadou Ndoye nous offre sa vision de la ville, avec pour seuls matériaux du papier découpé et du sable.

Cette séance est accompagnée par Maria Tarantino et Olivier Burlet (atelier GSARA).

  • Train Train Medina

    Mohamadou Ndoye, Belgique, 2000
    Le sable de la plage pour construire sa maison. Une Medina s’érige et tout se mêle. Les énergies de communication, la convivialité entre habitants...bientôt à la merci du tohu-bohu et de la cohue. Un jour, tout s’effondre. Le réalisateur sénégalais (...)
  • Our city

    Maria Tarantino, Belgique, 2014
    Un chauffeur de taxi iranien nous guide dans un voyage au coeur de Bruxelles. Nous partons à la découverte d’une ville d’expatriés, réfugiés politiques, immigrés, étudiants et navetteurs. Our City est un portrait kaléidoscopique de Bruxelles, un collage (...)