Inscrivez-vous à notre newsletter :

Ecran Total 2004 17 juin 2004 - 12 septembre 2004

Depuis bientôt huit ans, le P’tit Ciné mène une des rares actions concrètes en faveur du documentaire en Communauté française avec la projection d’une quarantaine de films par an, le plus souvent en présence du cinéaste et accompagnés d’un débat ou d’une animation.
Depuis deux ans, le cinéma Arenberg accueille le P’tit Ciné pour une de nos projections mensuelles. Cette année, vous avez pu y découvrir un bon nombre de films documentaires qui sont pour la plupart sortis en salles en France. C’est le cas d’Histoire d’un secret, Dix-sept ans, No Pasaran, Derrida, De Guerres Lasses, ou le dernier film de Rithy Panh, S-21, la machine de mort khmère rouge.
Vous êtes nombreux à entendre parler de ces films quand ils sortent en France au détour d’un article de Libé, du Monde ou des Inrocks ou d’une interview sur France Inter ou France Culture. Et vous êtes aussi nombreux à nous demander quand ils vont sortir en salles en Belgique. Mais au-delà des projections ponctuelles que nous organisons, ils ne sont malheureusement jamais distribués ici. La Belgique n’est pas la France, ni en termes de “marché culturel”, ni en termes de relais dans la presse, d’aide à la diffusion du documentaire en salles ou d’équipement en matériel de projection numérique léger.
Notre vocation a toujours été celle de passeurs plutôt que de distributeurs mais cet été, en collaboration avec l’Écran Total et le cinéma Arenberg, nous allons revenir sur quelques-uns des films documentaires marquants de notre programmation de l’année, en leur donnant le temps de vivre sur les écrans.
Ce sera l’occasion de voir ou revoir Dix-sept ans de Didier Nion, d’Histoire d’un secret de Mariana Otero et de S-21, la machine de mort khmère rouge du cinéaste cambodgien Rithy Panh. Et pour ceux qui n’ont pas loupé une seule projection du P’tit Ciné cette année, nous avons deux petites perles inédites : Comizi d’amore de Pier Paolo Pasolini, une succu- lente enquête sur la sexualité italienne des années soixante et Bright Leaves de Ross McElwee, qui est assurément un des documentaristes américains les plus intéressants du moment.

Pour télécharger le pdf reprenant cette programmation cliquez ici :

PDF - 264.5 ko