Inscrivez-vous à notre newsletter :

Table ronde : l’utilisation des archives dans le cinéma documentaire

16h00, Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )

Table ronde en présence de Jérémy Gravayat (cinéaste), Jan Vromman (cinéaste), Matthias Steinle (professeur de cinéma et histoire à Paris III), André Dartevelle (membre du comité belge de la Scam et animateur du comité de préservation des archives de la télévision publique), Yaël André (cinéaste) et Eric Loze (responsable éditorial à la Sonuma, entreprise chargée de la commercialisation des archives de la RTBF).

Les systèmes d’écriture qui interrogent le film comme lieu de mémoire sont multiples et démontrent souvent la force créatrice des auteurs documentaires pour mettre en perspective les sources cinématographiques. Ici, un film de montage composé uniquement d’images tournés par d’autres (La spirale), et fruit d’une recherche avancée dans les lieux ressources (cinémathèques, télévisions, archives privées…), là, des inserts d’images du passé dans des documentaires contemporains (Tant que chanteront les constructeurs de navire), des extraits de fiction chez Marcel Ophuls, ou encore la re-création de l’imaginaire d’une époque (Les hommes debout).

Force créatrice néanmoins parfois imposée par des problématiques bien pragmatiques. Sur la seule thématique des archives cinématographiques liées au travail, la multiplicité des sources et lieux de dépôt en Belgique (TV, fonds de production des syndicats et partis politiques, fonds privés etc.), et la difficulté à y avoir accès (par manque d’information sur les ressources disponibles ou encore pour des raisons budgétaires), ne facilitent pas l’intégration des images d’hier dans les documentaires d’aujourd’hui, et ces derniers, de fait, ne rendent que peu compte de la richesse du patrimoine audiovisuel pour ce secteur d’activité.

La table ronde sur l’utilisation des archives liées au travail dans le cinéma documentaire est l’occasion de réfléchir ensemble à leur valorisation, et ouvrir ainsi de nouvelles perspectives d’exploitation des images du passé, en compagnie de réalisateurs venus parler de leurs pratiques liées à l’utilisation des archives, Matthias Steinle, spécialiste des questions liées à l’usage de ces sources filmiques, et Eric Loze, responsable éditorial à la Sonuma.