Inscrivez-vous à notre newsletter :

Rencontre littéraire : (D)Écrire les mutations du monde du travail - Avec François Bon et Pascale Fonteneau

20 mars 2006, 18h00

Rencontre littéraire avec des écrivains que le monde du travail agite.

Pour Pascale Fonteneau et François Bon, les mutations du travail et les questions sociales sont au cœur de leur écriture.

Pascale Fonteneau, écrivaine célèbre pour ses romans publiés à la Série Noire, est aussi animatrice d’ateliers d’écriture et une des fondatrices du réseau Kalame. Dans son dernier livre Jour de gloire, nous découvrons Monique et Sylvie, deux copines d’usine, voisines sur la chaîne de montage. Quand leur entreprise est délocalisée, elle se mettent en lutte aux côtés de leurs collègues ouvriers, galvanisées par les discours syndicaux,...

François Bon est un écrivain infatigable et un animateur d’ateliers d’écriture (entre autres). Il coordonne aussi le site internet de littérature www.remue.net, un blog/journal sur www.tierslivre.net et a récemment lancé un nouveau projet sur le net www.tumulte.net. Lorsque François Bon entre pour la première fois dans l’usine vide de Daewoo à Fameck (l’une des trois usines lorraines brutalement fermées fin 2002-début 2003), plus aucune trace de la violence sociale qui a jeté sur le pavé 1200 personnes ne subsiste dans l’usine. Il part alors à la rencontre de ces femmes et de ces hommes qui, les voix chargées d’émotion, raconteront la violence du travail à la chaîne et la violence ensuite des luttes.

"Comment affronter maintenant le quotidien vide, et ce qu’il en est pour les enfants, pour le temps, pour sa propre idée de la vie ? Ces récits entendus, les transcrire ne suffit pas : il faut raconter, reconstruire, la cellule de reclassement, les appartements où vous êtes reçu, le supermarché. Ce qui est proposé comme nouvelles figures du travail ? Centre d’appels, marché du chien. Il faut aussi entrer dans les silences. (...) Si les ouvrières n’ont plus leur place nulle part, que le roman soit mémoire." François Bon.

La rencontre est animée par Estelle Kreszlo (Chercheuse au Centre de Sociologie du Travail et de la Formation de L’ULB).