Inscrivez-vous à notre newsletter :
Home / Films /

Märkische trilogie

De : Volker Koepp
Allemagne, 1991
170'

C’est Zehdenick, petite ville située à 60 km au nord de Berlin et spécialisée dans la fabrication de briques rouges, que Volker Koepp prend à témoin des bouleversements de la fin de 1989. Dans cette chronique en trois épisodes, le réalisateur, issu des studios d’État de la RDA et bien connu pour sa série de films sur la ville de Wittstock, dresse, grâce à son style sobre et poétique à la fois, un portrait lucide des chamboulements parfois dégradants qui se sont produits lors du processus de "réunification" : une adaptation au capitalisme prématurée et sans remise en question du modèle de vie ouest-allemand. Un film d’une grande intensité, grâce notamment à son extraordinaire qualité des prises de vue en noir et blanc. "On a vécu à l’Est, alors on n’aime pas qu’on nous dise que la vie y était horrible. D’une part, elle était bien et, d’autre part, elle ne l’était pas. Ou inversement." Volker Koepp

1. Märkische Ziegel (37’) - 1988 : Vie et travail à Zehdenick. On y suit notamment les ouvriers qui travaillent dans les anciennes briqueteries.

2. Märkische Heide, Märkischer Sand (58’) - 1989-1990 : De la chute du mur aux dernières élections en RDA.
La Grande Histoire vécue par les habitants de Zehdenick, confrontés à de nouvelles questions : qui sont les nouveaux partis et pour lesquels voter ?

3. Märkische Gesellschaft mbH (75’) - 1990 : De l’union monétaire à la réunification. La fabrique de briques a été privatisée. Les étagères des magasins se remplissent d’un assortiment de nouveaux produits de consommation. Et au cinéma, un film érotique est à l’affiche. Le pays s’adapte...