Inscrivez-vous à notre newsletter :

Un homme est mort + introduction

18h00, Cinéma Aventure ( Voir les accès et tarif )

Projection introduite par Tangui Perron, historien et spécialiste du cinéma militant, auteur du récent ouvrage "L’écran rouge. Syndicalisme et cinéma, de Gabin à Belmondo".

Un homme est mort

En 1950, Brest, ville bombardée pendant la Seconde Guerre mondiale, est un immense chantier. Au printemps, les revendications salariales des ouvriers travaillant à la reconstruction rencontrent la détermination des patrons à ne pas céder. Une grève générale est déclarée. Le 17 avril, la police tire sur la foule, blesse plus de vingt personnes et tue un homme : Edouard Mazé. Dès le lendemain, à l’invitation de la CGT, le cinéaste René Vautier débarque à Brest. Accompagné par deux jeunes ouvriers Brestois, P’tit Zef et Désiré, il débute le tournage de Un homme est mort, du cinéma d’intervention sociale. La bande dessinée d’Etienne Davodeau et Kris au titre éponyme raconte l’histoire de ce film, dont il ne reste pas de copie. Et le dessin animé réalisé par Olivier Cossu poursuit le travail de mémoire.