Inscrivez-vous à notre newsletter :

Ouvrir les horizons / 40 ans de cinéma en atelier 25 avril 2017 - 25 avril 2017

Gigi, Monica & Bianca


Le producteur Jean-Claude Batz a un jour rêvé de mettre en place « des petites communautés naturelles et autonomes mues par un projet commun, rassemblées par des affinités électives, organisées en structure légères, appuyées sur des infrastructures de production et de diffusion soutenues par l’aide publique, des communautés artisanales ouvertes et accueillantes au monde extérieur, dont la taille, petite, assurerait la vitalité, le dynamisme, la souplesse ». En un mot : les ateliers.

Leur mission commune - aider le développement, la production et la diffusion des film d’auteurs en Belgique francophone– s’organise selon trois types d’accompagnement : les ateliers créés directement au sein des écoles de cinéma (INSAS, IAD, La Cambre ou A.P.A.C.H), ceux d’accueil (CBA et WIP), chargés de coproduire des projets de films documentaires, et les ateliers de production (AJC !, Camera-etc, CVB, Dérives, Graphoui, Gsara et Zorobabel), ouverts autant aux projets de films du réel, d’animation, expérimentaux que de fiction, chacun affichant une identité propre et forte.

Plus de 40 ans après leur lancement, il est temps de mesurer l’importance des ateliers dans le paysage audiovisuel belge en revisitant leurs histoires de production, et de (re)découvrir les pépites dont ils ont permis la création.

Programmation : Pauline David et Muriel Andrin, assistées de Laure Bioules, Cannelle Grosse, Ferdinand Bouillard, Kévin Giraud-Yancy (comité de sélection).

Partenaires

Un projet à l’initiative de l’AAAPA

<p><a href="http://www.aaapa.be/" class='spip_out' rel='external'>http://www.aaapa.be/</a></p>

en collaboration avec la Cinematek

<p><a href="http://www.cinematek.be/" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>www.cinematek.be</a></p>

25 avril 2017, 19h00

Court métrage de Danis Tanovic, qui fuit les bombardements de Sarajevo en venant terminer ses études de cinéma à Bruxelles, le film Dawn donne la parole à un réfugié bosniaque exilé en Belgique. Jasna Krajinovic, cinéaste d’origine slovène, également diplômée de l’Insas, nous emmène, elle, au Kosovo, aux côtés de Deux soeurs devenues démineuses pour échapper au chômage sévissant dans leur pays depuis la fin de la guerre. Des réalités qui semblent lointaines et que l’engagement des deux réalisateurs nous permettent de mieux appréhender.

La séance est accompagnée par la cinéaste Jasna Krajinovic et Julie Frères ( Dérives ).

  • Dawn

    Danis Tanović, Belgique, 1996
    Court métrage de Danis Tanovic, qui fuit les bombardements de Sarajevo en venant terminer ses études de cinéma à Bruxelles, le film Dawn donne la parole à un réfugié bosniaque exilé en Belgique. Un film réalisé au sein de l’atelier (...)
  • Deux soeurs

    Jasna Krajinovic, Belgique, 2005
    Violeta et Vyollca Dukay habitent au sud du Kosovo, près de la frontière avec l’Albanie. Confrontées à un chômage très important dans leur pays depuis la fin de la guerre, les deux soeurs sont devenues démineuses. Une réalité lointaine que l’engagement (...)
Projection : Mixte
25 avril 2017, 21h00

Gigi et Monica vivent en bande dans la Gare du Nord de Bucarest. Ils survivent plutôt, s’accommodent d’un quotidien fait d’insécurité, de marginalité, s’aiment et jouissent, avec l’insouciance de la jeunesse, de leur liberté. Monica apprend qu’elle attend un enfant et leur existence déjà si précaire est bouleversée. Précédé de Jonas, un mythe discrètement revisité en un court-métrage d’animation sensible et doux au toucher.

La séance est accompagnée par Benoît Dervaux et Julie Frères ( Dérives ).

  • Jonas

    Marie-Brune De Chassey, Belgique, 2013
    Jonas se réveille dans le ventre de la baleine. Un mythe discrètement revisité en un film d’animation sensible et doux au toucher. Un film de fin d’étude réalisé à la Cambre.
  • Gigi, Monica & Bianca

    Gigi (17ans) et Monica (15ans) vivent un amour au sein de leur bande à la gare du Nord de Bucarest. Gigi veut quitter l’anonymat de la rue. Il nous dit son désir : « Trouver un toit, fonder une famille, de cette famille se formera une autre famille, (...)