Inscrivez-vous à notre newsletter :

Regards sur le travail - Edition 16 13 mars 2014 - 22 avril 2014

Le travail révélé – Image documentaire et réalités professionnelles

Donner la parole à celles et ceux dont le métier est de se mettre au service des autres, c’est l’engagement pris par les cinéastes dont nous avons choisi de vous montrer les films cette année. C’est Inès Rabadan, Denis Gheerbrant, Jorge Leon ou João Moreira Salles, qui interrogent, chacun à leur manière, le travail domestique et le métier de femme de chambre. C’est aussi Nora Philippe qui suit une équipe d’employés d’une agence Pôle Emploi au travail.

En complément, une soirée de courts-métrages belges, en partenariat avec Cinergie, à Flagey, et un programme à la Cinematek s’ouvrant à des fictions.

Cette année enfin nous nous affirmons encore davantage comme un espace de réflexion et de rencontre à la croisée de questions de cinéma et de société avec la création d’un Prix REGARDS SUR LE TRAVAIL (bourse d’aide à l’écriture pour un projet de film documentaire traitant de la question du travail).

Pour le dépliant Regards sur le travail 2014, cliquez ici :

PDF - 326.9 ko
Programme "Regards sur le Travail" - 2014
13 mars Table ronde : Le travail ménager à domicile - un métier ? 13 mars 2014
16h00 , Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )

Au delà des images et des représentations véhiculées par le métier d’aide-ménagère, quelle reconnaissance professionnelle aujourd’hui ?

Table-ronde organisée en partenariat avec la SAW-B et animée par Quentin Mortier, chargé de projets Education Permanente

« Toutes les femmes savent faire le ménage ». Issu de la sphère domestique, le « nettoyage » a du mal à se placer aujourd’hui comme un réel métier qui demande des compétences, nécessite des formations, mérite un salaire décent et une reconnaissance. Travail de l’ombre pour lequel nous ne sommes pas prêts à payer plus qu’une dizaine d’euros de l’heure ; Travail exigeant, usant, solitaire. Travail sans perspectives d’« évolution » puisque même l’ancienneté y est à peine reconnue. Travail qui confronte les cultures, les classes sociales entre travailleuses « précaires » et souvent issues de l’immigration et familles aisées.

Et pourtant, la mise en place du système des titres-services a montré la volonté des politiques de donner un cadre légal et une certaine reconnaissance sociale à ce « métier ». Des femmes (et quelques rares hommes) témoignent par ailleurs des avantages qu’elles/ils y trouvent : flexibilité (choix des horaires et de la durée hebdomadaire du travail), autonomie, proximité du domicile…

Alors où en est-on et où va-t-on ? Quelles actions mettre en place pour accompagner les évolutions nécessaires du métier ?

C’est ces questions qui sont débattues autour de témoignages de travailleurs, d’experts, de syndicalistes, et de réalisateurs. Avec notamment François-Xavier Devetter, économiste et auteur de « Du Balai, Essai sur le ménage à domicile et le retour de la domesticité » (Paris, 2011), Inès Rabadan (réalisatrice de Karaoké Domestique), Brieuc Laurent (Directeur du service d’aide à domicile Gammes), Anne Léonard (responsable CSC secteur Alimentation-Services), Viviane Lecocq (représentante de la Centrale Générale FGTB)...

Le débat est ponctué d’extraits de films sur la problématique.

Un verre de l’amitié vous est offert entre les rencontres professionnelles et la remise du prix Regards sur le Travail.

Poursuivre la réflexion - une analyse de la question par la SAW-B :

Word - 310 ko
Prix Regards sur le Travail 2014 : cérémonie de remise du prix 13 mars 2014
19h30 , Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )

Le Prix a été remis à Charlotte Grégoire et An Schiltz par Madame Céline Fremault, Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de l’Economie, de l’Emploi, de la Recherche scientifique et du Commerce extérieur, pour leur projet documentaire "Bureau de chômage".

14 projets de film nous ont été soumis et un Jury composé des cinéastes Denis Gheerbrant, Monique Quintart, Patrick Taliercio, du Secrétaire général du CBA Javier Packer-Comyn et de la responsable du P’tit Ciné Pauline David s’est réuni pour désigner le lauréat.


Le Prix est un apport numéraire de 2000€, financé grâce au soutien de la Région Bruxelles-Capitale et une aide en prêt de matériel d’une valorisation de 5000€, offerte par notre partenaire sur ce projet, le Centre Audiovisuel à Bruxelles (atelier d’accueil CBA).

La remise d’une bourse d’aide à l’écriture est un prolongement essentiel et évident de nos programmations de films : le festival « Regards sur le Travail » ne peut prétendre être un espace de réflexion sur le travail et la mise en image du travail sans travailler nous-même à encourager les réalisateurs belges à s’emparer de cette thématique sociale contemporaine majeure.

Au delà de la grande diversité des approches et des thématiques abordées, le jury a été frappé de constater que l’ensemble des projets déposés étaient traversés par la question du sens du travail lui-même. Un questionnement qui reflète une interrogation partagée sur la valeur travail tout autant dans son utilité sociale que comme épanouissement personnel.

Retrouvez le texte complet des Attendus du Jury ici :

PDF - 35.2 ko
Attendus du Jury du Prix RST 2014

Retrouvez le libellé de l’appel à projet ici :

PDF - 450.3 ko
Appel à projet - Prix RST 2014

La remise du Prix a été suivie de la projection de

Karaoké Domestique
Inès Rabadan, Belgique, 2013, 35 minutes

Film : Karaoké Domestique 13 mars 2014
20h00 , Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )

Séance introduite par Inès Rabadan

Karaoké domestique

(Karaoké Domestique)
Inès Rabadan, Belgique, 2013

Dans toutes les maisons, quelqu’un doit ranger, nettoyer, lessiver. Mais qui ? La réalisatrice se fait ici personnage et met en jeu nos représentations des patronnes et des employées. Un documentaire déstabilisant.

Un film réalisé en coproduction avec le CBA.

14 mars Film : On a grèvé 14 mars 2014
20h00 , Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )

Projection en présence de Denis Gheerbrant et de Christian Bouchat, secrétaire régional FGTB de la Centrale Horeca, Alimentation, Services.

On a grèvé

Denis Gheerbrant, France, 2014

Elles sont une quinzaine de femmes de chambre. Pendant un mois, elles vont affronter le deuxième groupe hôtelier d’Europe. Elles n’acceptent plus les conditions de travail inacceptables. On a grèvé, c’est la rencontre entre leur force de résistance et une stratégie syndicale pertinente qui va leur permettre de gagner un vrai statut de travailleuses.

15 mars Film : Win for Life 15 mars 2014
10h30 , Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )

En présence de Marie Vella

Win for Life

Marie Vella, Belgique, 2013

Win for Life mêle animation et témoignages documentaires pour nous conter des histoires individuelles et collectives avec les caisses d’allocation chômage belges.

Atelier : un autre rapport au salaire est-il envisageable ? 15 mars 2014
11h00 , Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )

Réinventer le travail ?

L’économie est-elle au service du travail ou le travail au service de l’économie ? Financité vous propose d’entamer une réflexion sur la question du travail et de la rémunération : un autre rapport au salaire est-il envisageable ?

Atelier mené par Financité dans le cadre du cycle de conférences « Finance et nous » se tenant à la Vénerie de décembre à juin.

Entrée libre / réservation conseillée


L’atelier ouvrira avec la projection de :

Win for Life
Marie Vella, 22 minutes, 2013.

Film : Pôle emploi, ne quittez pas 15 mars 2014
20h00 , Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )

Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice Nora Philippe, le sociologue du travail Mateo Alaluf, et animée par Jean Olivier Collinet, administrateur délégué de jobyourself.

Pôle emploi, ne quittez pas

Nora Philippe, France, 2013

« Pôle emploi ne quittez pas » est le premier film documentaire tourné en immersion sur le long terme dans une agence Pôle Emploi. C’est l’histoire d’une équipe de 40 agents qui fait face à 4000 demandeurs d’emploi. Comment trouver du travail là où il n’y en a pas avec les moyens qui sont les leurs ? Leur solide sens de l’humour et de l’absurde les sauvera-t-il ?

21 mars Soirée courts métrages belges 21 mars 2014

Focus sur 4 courts-métrages belges abordant la question du travail domestique.

Soirée programmée en collaboration avec Cinergie, en présence des réalisateurs.

Walking on the wild side

Anonyme, Belgique, 2000

Dans la rue un célibataire timide entre en collision avec une grande femme rousse. Pour lui c’est le coup de foudre. Mais comment la revoir ? La seule chose qu’il sait, c’est qu’elle travaille dans le quartier nord. D’un a-priori sur un quartier naît un drôle de quiproquo.

Mon diplôme c’est mon corps

Sophie Bruneau, Marc Antoine Roudil, Belgique, France, 2000

En psychothérapie depuis janvier 2000, Madame Khôl travaillait comme femme de ménage pour cinq employeurs différents jusqu’au jour où elle fit une chute dans un escalier.

La signature

Une écrivain célèbre demande à Marie, agent entretien dans une librairie, de la remplacer le temps d’un instant lors d’une séance de dédicace dans l’établissement. La jeune femme se laisse rapidement prendre au jeu de sa nouvelle position sociale.

Dame, poussières

Catherine Legoff, Belgique, 2010

Une femme de ménage maghrébine évoque le souvenir et la force d’une vieille dame tchèque dont elle s’occupait. Un témoignage simple et touchant, soulignée par l’animation sensible de Catherine Le Goff.

Une animation documentaire réalisée au sein de l’atelier Graphoui.

2 avril 10 minutes + Vous êtes servis 2 au 22 avril 2014
21h00 , Cinematek ( Voir les accès et tarif )

En présence de Jorge Leon

10 minutes

Jorge León, Belgique, 2009

Une feuille d’audition judiciaire relate le parcours d’une jeune fille piégée par un réseau de prostitution.

Vous êtes servis

Jorge León, Belgique, 2009

En Indonésie, une école forme des jeunes femmes au métier de bonne. Pour nombre d’entre elles, l’espoir de rentrer au pays avec un meilleur salaire est annihilé par une réalité qui les réduit à l’état d’esclavage. Un documentaire étonnant, transcendé par une justesse de ton faite d’empathie et de pudeur.

Mention spéciale du Festival Cinéma du Réel 2010.

5 avril The Servant 2 au 22 avril 2014
19h00 , Cinematek ( Voir les accès et tarif )

The Servant

Joseph Losey, Grande Bretagne, 1963

Un jeune aristocrate engage un domestique le jour où il emménage dans sa nouvelle demeure. Le valet modèle inverse cependant peu à peu les rôles et le maître devient rapidement le jouet de son serviteur. Le film consacre le cinéaste auprès du grand public.

9 avril Bread and Roses 2 au 22 avril 2014
20h00 , Cinematek ( Voir les accès et tarif )

Bread and Roses

Ken Loach, Grande Bretagne, 2000

Emigrée mexicaine aux Etats-Unis, Maya décroche un travail de femme de ménage dans une entreprise de nettoyage. Elle se retrouve au milieu d’une armée d’employées de toutes les nationalités, qui travaillent dans des conditions inacceptables. Maya refuse de se soumettre.

10 avril Santiago 2 au 22 avril 2014
17h30 , Cinematek ( Voir les accès et tarif )

Santiago

Joao Moreira Salles, Brésil, 2006

Santiago a été pendant trente ans au service de la famille de Joao Moreira Salles. Le cinéaste brésilien a souhaité recueillir ses souvenirs sur la pellicule, mais a laissé son film inachevé. C’était en 1992. A la mort du majordome quinze ans plus tard, Salles reprend son oeuvre et tente de comprendre un personnage complexe, donnant une autre dimension à sa première approche.

Grand Prix du Festival Cinéma du Réel 2007.

22 avril Le Journal d’une femme de chambre 2 au 22 avril 2014
19h00 , Cinematek ( Voir les accès et tarif )

Le Journal d’une femme de chambre

(Le journal d'une femme de chambre)
Luis Bunuel, France, Italie, 1964

Une femme de chambre travaillant dans une maison bourgeoise découvre les travers et perversions de ses employeurs - Le roman de Mirbeau transposé par Jean-Claude Carrière pour un Bunuel réglant ses comptes avec la France réactionnaire des années ’30.